diapo 1

Note de conjoncture sur la filière équine - Mars 2016

Article mis en ligne le 18/04/2016.

Une nouvelle Note de conjoncture sur la filière équine vient de paraître. Produite par l’Observatoire économique et social du cheval de l’Ifce, elle dresse le bilan de la situation économique de la filière équine française en 2015.


En 2015, la production française de galopeurs, de chevaux de sport et d'ânes se redresse. A l'inverse, les naissances d'autres chevaux de selle, de poneys et de chevaux de trait régressent à nouveau.
Le commerce de Pur Sang en ventes aux enchères est resté très dynamique en 2015, avec des prix moyens en hausse. En revanche, le marché des trotteurs s'est montré en recul. Tous équidés confondus, en volume, le commerce connaît une hausse de la demande sur le marché intérieur tandis que le recul des importations d'équidés de selle se confirme.

Les paris hippiques en ligne régressent toujours en 2015, pour la 3è année consécutive, mais de façon moindre comparée à 2014. Les effectifs de chevaux de course à l'entraînement sont quant à eux en légère hausse.
L'équitation, 3è sport pratiqué en France, voit son effectif de licenciés décroître à nouveau. Le tennis, qui est le 1er sport individuel en France, est également en recul.

Les abattages de chevaux et la consommation de viande chevaline reculent nettement en France en 2015.

Une majorité d'entreprises équines estime que leur situation économique s'est dégradée depuis 3 ans, en particulier à cause de la crise économique. En conséquence, l'emploi salarié dans la filière équine est en léger recul et le cheptel d'équidés présents en France décroît également.

Télécharger la note de conjoncture de mars 2016 en suivant le lien



Restez informés

Pour suivre l'actualité de notre site en continu, abonnez vous à notre flux rss ou choisissez l'une de nos catégories d'actualités.



Nos Partenaires